Domaines d’intervention

Les compétences de la Communauté de communes Rives de l’Ain – Pays du Cerdon sont le développement économique du territoire, les services à la population, le tourisme, le logement, la voierie et l’environnement avec la collecte et le traitement des ordures ménagères.

 

Le développement économique du territoire

En s’engageant pour le développement économique de son territoire, la communauté de communes souhaite :

  • soutenir le secteur industriel local qui représente plus de 30% des emplois de proximité,
  • accompagner les entreprises en développement en leur offrant un foncier de qualité.

ZAC Pont Rompu :

Dans le cadre du projet de ZAC Pont Rompu, la Communauté de communes Rives de l’Ain – Pays du Cerdon contribue à la création d’une zone à vocation économique d’une superficie totale de 50 hectares dont 38 hectares commercialisables sur les communes de Saint Jean le Vieux et Pont d’Ain.

Le développement de la ZAC se fera de manière raisonnée en trois phases dont une première phase d’environ 20 ha ce qui permettra de tenir compte des besoins d’implantation des entreprises tout en maintenant une activité agricole dans les espaces encore non aménagés.

 

Zone Nord :

Porté par un aménageur, PRD, avec qui un compromis de vente a été signé fin 2012, le projet de zone Nord vise à la création d’une zone d’activité à vocation logistique à travers la construction d’un bâtiment de très grande dimension (de l’ordre de 75 000 m²) sur un tènement d’environ 26 ha sur la commune de Pont d’Ain.

L’un des points forts du projet est sa desserte à la fois par l’autoroute et la voie ferrée qui limitera les nuisances liées au transit des camions dans l’agglomération.

 

Chiffres clés du développement économique :

  • Population active : +25,5 % entre 1999 et 2009,
  • Taux d’activité : 76,1%,
  • Plus de 30% des emplois locaux dans l’industrie (1er secteur d’activité du territoire).

Ces données confortent les choix de la communauté de communes en matière de développement économique.

 

Les services à la population

La Communauté de communes Rives de l’Ain – Pays du Cerdon accorde une attention particulière aux services à la population qui représentent pour ses élus l’essence même de l’intercommunalité en milieu rural.

A cet égard, elle répond aux évolutions démographiques de son territoire en offrant des services adaptés à toutes les tranches d’âge, de la petite enfance aux personnes âgées.

 

Petite enfance (de 0 à 3 ans) :

  • Deux multi-accueils (Pont d’Ain et Saint-Jean-Le-Vieux) et le projet d’ouverture d’un troisième multi-accueil à Poncin permettront d’obtenir d’ici 2016 un total de 64 berceaux ;
  • Un Relais Parents Assistantes Maternelles à temps plein avec trois lieux d’accueil (Jujurieux, Pont d’Ain et Poncin).

Enfance (de 3 à 11 ans) :

  • Deux accueils de loisirs intercommunaux (Pont d’Ain et Jujurieux) fonctionnant les mercredis et les vacances scolaires,
  • Dix accueils de loisirs périscolaires

Jeunesse (de 12 à 15 ans) :

  • Un accueil de loisirs jeunes fonctionnant les mercredis, les samedis, les vendredis soirs et pendant les vacances scolaires ; l’animateur intervient également dans les deux collèges de Poncin et Pont d’Ain.

Interventions dans les écoles primaires :

  • Des ateliers d’initiations animés par des intervenants diplômés pour faire découvrir aux enfants des activités sportives, artistiques, culturelles et ludiques,
  • Un éveil musical en classe de primaire (45 minutes par semaine) axé sur le chant, la découverte des musiques du monde, les pratiques rythmiques, la connaissance d’œuvre musicales….

Portage de repas à domicile pour les personnes âgées :

  • Les personnes âgées de plus de 70 ans ou personnes handicapées ou momentanément en difficulté par le fait de la maladie ou bénéficiant de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie peuvent bénéficier d’un service de portage de repas à domicile.

 

La promotion et l’animation touristique du territoire

Plusieurs sites touristiques majeurs (Grottes du Cerdon, Ile Chambod, Soieries Bonnet) et un environnement naturel propice aux loisirs de pleine nature (Canoë-Kayak / VTT/ Randonnée) font de la communauté de communes un territoire à vocation touristique incontestable.

En partenariat avec le Département de l’Ain qui est propriétaire des collections, la Communauté de communes Rives de l’Ain – Pays du Cerdon investit fortement dans la restauration des Soieries Bonnet pour valoriser ce site exceptionnel. Propriétaire des bâtiments, elle gère leurs ouvertures saisonnières depuis 2002. Un projet scientifique et culturel en cours de rédaction permettra de donner les grandes lignes du futur aménagement de ce site.

Elle se charge de l’entretien des sentiers de randonnée inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) avec l’appui des associations locales de randonnée. Enfin, elle est membre du syndicat mixte qui gère l’Ile Chambod.

 

Chiffres clés du tourisme :

  • Le Domaine des Grottes du Cerdon = 26 000 visiteurs / an
  • L’Ile Chambod = 27 000 visiteurs / an
  • Les Soieries Bonnet = 9 000 visiteurs en 2014.

 

Logement – OPAH

L’Opération Publique d’Amélioration l’Habitat signée en octobre 2011 vise à :

  • Lutter contre l’habitat indigne, traiter les logements insalubres et très dégradés,
  • Encourager le conventionnement social et très social,
  • Améliorer la qualité thermique des logements : maîtrise des charges, confort thermique,
  • Entretenir et préserver le patrimoine bâti,
  • Adapter les logements aux conséquences de la dépendance.

Initialement prévue pour une durée de trois ans), l’OPAH bénéficie grâce à son succès d’une prolongation jusqu’au 31 décembre 2015.

 

Entretien de la voirie

La communauté de communes consacre chaque année une enveloppe de 400 à 550 K€ à cette compétence ce qui lui a permis de traiter 55% de sa voirie communautaire en moins de quinze ans.

 

Environnement et traitement des ordures ménagères

La Communauté de communes Rives de l’Ain – Pays du Cerdon assure enfin la collecte des ordures ménagères sur l’ensemble des 14 communes qui la composent.

Pour s’adapter à la spécificité du territoire, la collecte des emballages s’effectue en apport volontaire sur les petites communes dites de montagne (Bugey) et tous les 15 jours en porte-à-porte pour les autres communes. Un petit camion de collecte dessert spécifiquement les hameaux et ruelles étroites des villages, inaccessibles aux véhicules de collecte classiques.

Trois déchèteries intercommunales (Jujurieux, Poncin, Pont d’Ain) sont ouvertes aux particuliers et professionnels, permettant des gains environnementaux certains (moins de kilomètres parcourus par les usagers, donc moins d’émissions de CO2, dépôts sauvages limités…).